Citations à l’ordre de l’Armée (1943-1945)

 

Campagne d’Italie

1 – Citation à l’ordre de l’Armée.
Ordre Général – Ordre de Régiment N° 185 du 5 décembre 1944.

« Régiment Marocain animé d’un esprit offensif et d’un allant remarquable qui, sous les ordres du Lieutenant Colonel Brissaud-Desmaillet, a, sans arrêt pendant trois semaines, du 13 mai au 1er juin 1944, en région montagneuse, poursuivi et attaqué un ennemi qui tentait de s’installer défensivement sur des positions successives organisées antérieurement.

Grâce à ses manoeuvres et malgré les tirs violents d’artillerie et de mortiers a conservé constamment l’ascendant sur l’ennemi; en particulier le 16 mai au Fragotoso, le 17 mai à Modane et le 18 mai à la Madone Monte Vetro, a chassé l’ennemi de ses positions, repoussant ses contre-attaques et l’obligeant à de nombreux morts sur le terrain. Le 26 mai sur l’Appiolo et le 29 mai sur le Chiarello, par des attaques répétées, a obligé l’ennemi à se replier en laissant entre ses mains un matériel de guerre important.

Les 29, 30 et 31 mai, au cours de plusieurs actions de vive force a occupé les villages de San-Stephano, San-Giullano, s’emparant du col de la Palombara et du Monte Cacume, obligeant l’ennemi à fuir en désordre.

Au cours de cette période, a capturé 233 prisonniers dont 16 officiers, 24 mitrailleuses et 5 canons anti-chars.

Reprenant sa marche en avant au nord de Rome, a, à partir du 18 juin, pendant 15 jours, poursuivi et attaqué l’ennemi qui tentait de ralentir notre avance, enlevant les villages de Monte Latterone et Montenero par des actions de surprise et se maintenant sur ses positions malgré les réactions violentes de l’ennemi.

Soutenant ensuite l’action du détachement blindé et attaquant sans répit les nombreuses résistances ennemies, a réussi après plusieurs jours de combat à le chasser de toutes ses positions, en particulier à Santo, Pescini, San Lorenzo, La Getinale.

A puissamment aidé à la prise de Sienne. »

Campagne de France

2 – Citation à l’ordre de l’armée

« Régiment Marocain d’une haute valeur combative qui, depuis son arrivée en France sous les ordres du Colonel Deleuze, n’a cessé d’affirmer ses qualités exceptionnelles.

Enlevé du front des Alpes où il s’est illustré lors des affaires de Clavières et de l’observatoire du Chenaillet le 20 octobre 1944, le 1 er R.T.M. est engagé sur le front de la Haute Alsace.

Ses trois bataillons participent, du 28 novembre au 4 décembre, aux opérations de dégagement de Mulhouse, puis de débordement par la forêt de la Hardt des positions ennemies au nord de cette ville et ont à faire face à de furieuses contre-attaques.

Au cours de ces opérations : les 1er et 2ème Bataillons Bastiani et Lenormand se distinguent le 28 novembre en enlevant dans un élan irrésistible l’objectif délimité par le canal de Huningue, à la suite de combats sous bois violents et meurtriers contre un ennemi retranché et abrité dans « des casemates bétonnées.
Citations à l’ordre de l’Armée (1943-1945)

Le 2ème Bataillon, commandé par le chef de bataillon Girard et renforcé de la 4ème Compagnie du 1er Bataillon, s’illustre du 29 novembre au 3 décembre aux combats du Pont du Bouc, Grunhutte, carrefour 232 « (4,5 km de Sausheim), au cours desquels son avance audacieuse le porte à moins de 10 km du pont de Chalampé sur le Rhin.

Résistant héroïquement à une puissante contre-attaque allemande appuyée par au moins 30 chars lourds, a réussi, épaulé par le 1er Bataillon, à contenir l’ennemi au nord du canal de Huningue.

Le 1 er RTM a perdu, en sept jours de combat, 11 Officiers et 760 hommes, (total : 771 victimes) mais a causé à l’ennemi de très lourdes pertes parmi ses meilleures troupes, a capturé 187 prisonniers et rempli sa mission de dégagement de Mulhouse.

A réalisé un exploit digne des traditions Marocaines. »

 Leave a Reply

(requis)

(requis)